Insolvabilité — liquidation et/ou réorganisation



Dispositions générales pour les services professionnels d’administration/liquidation

 

Conformément aux dispositions de la loi sur les sociétés no 31/1990, republiée et modifiée, article 237, paragraphe 6, article 252, article 260 et suivants. , et conformément aux dispositions de la loi no 85/2014 sur la prévention de l’insolvabilité et les procédures d’insolvabilité.

Le bureau d’insolvabilité individuel d’Ionescu Camelia est établi conformément à l’O.UG No 86/2006 sur l’organisation de l’activité des praticiens de l’insolvabilité, étant organisé en cabinet d’insolvabilité individuel, Inscrit au registre des formes d’organisation sous le n° RFO I – 43969.

Le seul objet du cabinet est d’exercer la profession de praticien de l’insolvabilité.

 

Le cabinet d’insolvabilité est actif au siège et avec le soutien de la société civile professionnelle des avocats Ionescu et des associés à Bucarest, le boulevard Gheorghe Sincai, n º 12, bloc 12, A, étage 1, appartement 6, secteur 4, en utilisant l’infrastructure existante ici, qui correspond à toutes les exigences professionnelles. L’activité du cabinet est soutenue par les membres de la société civile d’avocats, plus le service comptable fourni par un comptable agréé, ainsi que la collaboration permanente avec un évaluateur ANEVAR, pour que la procédure d’insolvabilité soit menée aux plus hauts standards

 

Nous travaillons également en permanence avec des experts topo-cadastraux, des agents immobiliers et des architectes.

En ce qui concerne l’exécution des tâches, prévues par la loi, de l’administrateur/liquidateur d’insolvabilité, le cabinet d’insolvabilité Camelia Ionescu veillera à ce que les compétences en matière de logistique soient à la fois professionnelles et rationalisées.

Pour assurer la conduite d’une procédure d’insolvabilité efficace, le cabinet d’insolvabilité Camelia Ionescu dispose des outils d’efficacité les plus utiles, y compris : Réseau informatique interne et externe, téléphones mobiles, voitures, abonnement complexe au portail législatif “Idrept”, abonnement au Bulletin d’insolvabilité, abonnement à la base de données “RECOM” en ligne, logiciel de législation, doctrine et jurisprudence

 

Bien qu’il s’agisse d’un cabinet récemment établi, la personne qui exerce la profession de praticien de l’insolvabilité a une réputation effrénée dans la profession d’avocat depuis 16 ans, expérience acquise au cours de ces années en développant des compétences dans le traitement des dossiers d’insolvabilité.

L’expérience générale du praticien de l’insolvabilité et celle acquise dans l’activité exercée sous la tutelle du barreau de Bucarest, dans un nombre considérable d’affaires concernant la réorganisation judiciaire et/ou la liquidation combiné avec les résultats de la liquidation rapide et du recouvrement à court terme des actifs des débiteurs, les réorganisations réussies, la valeur à des prix supérieurs à ceux de l’évaluation, et enfin, mais non le moindre, l’apport de certains actifs dans les actifs des sociétés est l’actif de ce praticien de l’insolvabilité.

Préoccupée d’une capacité d’auto-dépassement constante et d’un fort désir d’amélioration, le praticien de l’insolvabilité – Ionescu Camelia participe activement à des conférences, formations, séminaires et symposiums sur des questions d’intérêt dans le domaine de l’insolvabilité, et des questions générales de droit.

 

La disponibilité du temps, des ressources et du personnel est évidente du fait que l’équipe rassemble l’expertise, l’efficacité et le professionnalisme d’une équipe de spécialistes. En outre, nous sommes toujours disposés à fournir les outils nécessaires pour couvrir avec succès les cinq domaines d’activité liés aux procédures d’insolvabilité, à savoir : la gestion et le marketing, juridique, économique, l’évaluation et l’expertise, ainsi que les activités administratives.

 

Le praticien de l’insolvabilité est assuré professionnellement jusqu’à 100.000 lei selon la politique de responsabilité professionnelle – praticien de l’insolvabilité, conclue avec la société Generali România Asigurare Reasigurare S.A.

Les activités exercées par le cabinet d’insolvabilité sont celles prévues par la loi no 85/2014 et par la loi no 31/1990, respectivement par l’article 237(6), l’article 252, l’article 260 et suivants.

Phase 1

  1. Examiner l’activité du débiteur et préparer un rapport au juge syndic et à l’assemblée des créanciers proposant de réorganiser le débiteur ou de passer à la liquidation de ses actifs.
  2. Préparation ou assistance à la préparation du projet de plan de réorganisation et, si elle est approuvée par l’assemblée des créanciers et confirmée par le juge syndic, contrôle de l’activité du débiteur.
  3. Présentation mensuelle du rapport sur la situation financière du débiteur.
  4. En cas de liquidation, un inventaire complet des actifs du débiteur doit être effectué, avec une mise sous scellé préalable des actifs (le cas échéant) en présence de l’administrateur, en prenant des mesures pour préserver les actifs.
  5. Les livres de la société seront vérifiés et le bilan de liquidation sera clôturé, la situation exacte de l’actif et du passif du débiteur sera déterminée, une liste des obligations et des actifs du débiteur sera établie, y compris la liste des montants que le débiteur doit recouvrer.
  6. Les notifications légales seront faites.

 

 

Phase 2

  1. Les mesures nécessaires, y compris la promotion de poursuites judiciaires, seront prises pour recouvrer les dettes sur les actifs du débiteur.
  2. Il sera proposé au juge que les contrats actuels, y compris les contrats d’emploi, soient maintenus ou résiliés, les propositions faites seront justifiées.
  3. Les actifs de la société seront évalués afin de les rendre disponibles.
  4. Les tables des dettes prescrites par la loi seront établies.

 

Phase 3

 

  1. Des propositions seront faites pour la vente de marchandises en bloc ou d’autres moyens de vente.
  2. Les biens seront liquidés de la richesse du débiteur aussi avantageux que possible.
  3. La vente se fera dans les délais et selon la procédure prévus par la loi.
  4. Le plan de répartition entre créanciers sera établi les sommes des avoirs du débiteur, qui seront communiquées aux créanciers. S’il n’est pas contesté, les distributions appropriées seront faites aux créanciers.
  5. Le rapport final sera établi et soumis aux instances compétentes.
  6. Le solde final de la liquidation sera établi avec des propositions de clôture de la liquidation.

 

Les frais d’administration/de liquidation du débiteur.

Pour la liquidation en vertu de la loi no 31/1990, la taxe sera celle établie conformément aux dispositions de l’article 237, paragraphe 6, deuxième phrase, et sera de 1000 lei.

Pour les activités prévues par la loi no 85/2014, les frais et dépenses seront calculés comme suit :

Les frais généraux de gestion des activités de l’entreprise concernent les éléments suivants : analyse de la structure organisationnelle actuelle de la société et de sa restructuration, démarrage des activités de recouvrement de créances, correspondance avec les créanciers, inventaire et évaluation des actifs, élaboration ou assistance à la préparation du plan de réorganisation, la sécurisation de tous les actifs et leur mise en vente, la gestion intégrale des affaires du débiteur, la distribution d’argent aux créanciers et l’achèvement des dernières étapes de la liquidation (résolution des litiges).

Les frais que nous demandons sont les suivants :

 

  1. frais fixes, allant de 500 lei à 5000 lei par mois, en fonction de la complexité de la procédure;
  2. les frais de réussite, qui sont ajoutés aux frais fixes comme suit:

2.1. 7 % + TVA sur les sommes obtenues à la suite du recouvrement d’actifs, du recouvrement de créances et des actions fondées sur les articles 169 et suivants. de la loi sur l’insolvabilité.

2.2. 8% + TVA sur les montants obtenus à la suite de l’annulation d’actes frauduleux entraînant la reconstitution ou l’augmentation des avoirs du débiteur ;

Pour les procédures d’insolvabilité où aucune somme d’argent n’est obtenue, la commission sera payée à partir du fonds disponible pour l’U.N.P.I.R. et s’élèvera à 3000 lei + T.V.A.

Aspects des dépenses

-les frais n’incluent pas les honoraires d’experts;

– avec le juge syndic et le comité des créanciers, nous nous mettrons d’accord sur un budget, le cas échéant, pour les services fournis par les experts et autres sous-traitants ;

les frais de cabinet ne comprennent pas les frais d’assurance des actifs du débiteur (polices d’assurance, CASCO, etc.);

-le paiement des salaires des employés, des créances des créanciers et d’autres frais, tels que les services publics, demeurent des dettes du débiteur et ne sont pas transférés au liquidateur

 

Pour toute autre information, nous pouvons vous fournir :

par courriel à office@ionescu-asociatii.ro

téléphone portable 0723.65.88.44. Camelia Ionescu

Téléphone : 031.420.66.88.

Fax : 021.330.31.00.

Privacy Policy Settings